mercredi 4 septembre 2013

Mes vacances #5 : Nîmes, la ville où je suis née

Voici mon dernier billet "vacances".
Je suis rentrée maintenant depuis 10 jours de ces jolies vacances que j'ai passées avec ma famille dans la ville où je suis née et où j'ai grandit : Nîmes.
A tous ceux qui ont quitté leur ville natale, je suis sûre que vous avez déjà vécu ça, cette ville que vous connaissiez par cœur et que vous visitiez à nouveau plusieurs fois dans l'année comme si vous ne l'aviez jamais quittée ... un jour elle a changé. Un monument s'est érigé sur le rond-point devant votre ancien lycée, un boulevard a fleuri, les platanes d'un autre ont été rasé, un restaurant mythique a fermé ses portes, le bureau tabac où vous achetiez vos bonbons est devenu une boutique de cigarettes électroniques ...


Musique de mon enfance, à écouter pendant la lecture ;)

Un amor - Gipsy Kings - 1988

Photo : http://fleurs.foliflora.com/fleuriste-30/livraison-fleurs-nimes

Je ne vais pas vous faire un énorme speach sur l'histoire de Nîmes, sa démographie etc.
Juste pour situer un peu, Nîmes est le chef-lieu du Gard (30), dans le Sud-Centre de la France, proche de la Méditerranée. Ancienne ville fortifiée, elle est connue pour ses monuments romains et ses férias.

Ma mère est une française pure souche et mon père est issu d'une famille gitane résidant dans le quartier gitan de la ville, La Placette.
(Ca explique le choix du morceau que je vous ai imposé en début de billet ^^ .)
Je suis donc née dans ce contexte, et j'ai baigné dans cette musique avant même ma naissance. (Ce qui n'explique PAS mes choix musicaux aujourd'hui ha ha ! Mystère ! )

Cet été a été spécial pour moi car j'ai pu aller à la mer très souvent. Et la mer c'est un peu mon berceau.
Depuis 10 années que je vis dans les Alpes, je me dis que j'avais de la chance lorsque autrefois j'avais la mer si proche et que je ne réalisais pas le luxe que cela représentait. Cet été j'ai réalisé également combien j'avais été naïve à propos de la chance que j'avais de vivre dans cette ville, la richesse de sa musique, la beauté de ses monuments, la poésie de ses rues qui mélangent pauvreté et luxe, culture méditerranéenne, gitane et ouverture sur le reste du monde.

J'ai eu la chance de jammer avec des musiciens de rumba flamenca du coin lors d'une soirée (je vous en parlais dans mon dernier post), j'ai également fais beaucoup de musique avec mon père et avec le copain de ma soeur, et j'ai décidé pour toujours de ne plus jamais laisser tomber ces influences qui sont en vérité mes véritables racines. Il est donc probable que dans un futur proche on ressente dans ma musique d'où je viens.

 


En me promenant sur Feuchères, j'ai été séduite par les résultats des travaux qui nous avaient été imposés pendant ces dernières années, le cadre est devenu magnifique !
Plus loin en allant vers l'Esplanade, toute la partie réservée aux bus a été modifiée également, elle est désormais fleurie et agréable pour les piétons. Le célèbre et vieux camion de sandwiches Chez Lucette a été remplacé par un Chez Lucette moderne dans un petit bâtiment vitré ...

Tout ceci m'a donné envie de faire tout pleins de photos avec mon modeste smartphone, que je me suis empressée de publier sur mon Instagram. Ceux qui me suive sur ce réseau social les ont déjà vues. Pour les autres voici un aperçu avec commentaires.

L'avenue Feuchères, désormais entièrement piétonne et bordée d'arbres, d'espaces verts et de fontaines.

Fontaine sur l'avenue Feuchères

Une sorte de préau en lamelles de bois, en arrivant sur l'Esplanade, avec l'Eglise Sainte-Perpétue en fond.

Aire piétonne autour de l'Esplanade, menant à Chez Lucette

Une aire piétonne bien fleurie, autour de l'Esplanade 

Le mythique camion à sandwiches Chez Lucette qui s'est transformé en baraque vitrée dans un coin ombragé de l'espace piéton autour de l'Esplanade. Since 1954 ... je me rappelais que c'était vieux, mais à ce point ...

Le Carrousel, Square de la Couronne

Et voilà pour la petite visite. Pour ceux et celles qui connaissent le coin, vous avez vu que ces photos sont prises quais toutes au plus ou moins même endroit, selon un itinéraire court. Je suis partie de la gare, j'ai descendu Feuchères, j'ai contourné l'Esplanade par la droite et je me suis dirigée Square de la Couronne vers le Carrousel.

Ces changements ne m'ont pas attristée, j'ai adoré l'évolution de cette partie du centre-ville.


Pour conclure ce billet très personnel, je voudrais ajouter qu'il ne faut pas nécessairement partir loin dans un endroit inédit pour se dépayser. Parfois les belles choses, les choses les plus originales sont sous nos yeux depuis si longtemps qu'on ne les voit même plus.
J'ai du partir habiter à la montagne pour devenir obsédée par la mer. J'ai du quitter ma ville pendant 10 ans pour me rendre compte combien elle me manquera toute ma vie.
Une chose est sûre, désormais je profiterai autrement de mes vacances à Nîmes, mais aussi dans les futures villes que je visiterai. Car je garderai en tête que chaque ville, est forcément un lieu de nostalgie pour d'autres personnes. Un lieu qui évolue mais qui conservera son histoire dans la mémoire des gens.

2 commentaires:

  1. Réponses
    1. Merci !!!
      Est-ce que par hasard c'est Faby qui se cache sous ce joli pseudo ou alors je me trompe complètement ?

      Des bises <3

      Supprimer

Recevoir tous mes articles par email

Rechercher dans ce blog