lundi 31 décembre 2012

Mon point de départ

Je suis végétalienne.
Il y'a eu un déclic pour moi.
C'était début décembre 2012, ça fait moins d'un mois.


C'est un petit message de Réo sur Facebook qui m'a alertée.
Elle venait de poster une vidéo avec à peu près ce message : "Qui est motivé pour démarrer en même temps que moi ?"

Alors j'ai été curieuse et j'ai cliqué sur Play.

Il s'agit d'une vidéo de Thierry Casasnovas de Vivre Cru.
Il y propose une expérience de 3 semaines seulement pour se faire un avis sur le mode d'alimentation crue.
Sous entendu fruits et légumes crus. On ne parle évidemment plus de produits d'origine animale.

Etant donné qu'à ce moment là je mangeais à peu près comme tout le monde, c'est à dire des repas classiques plus ou moins équilibrés avec des légumes, des féculents, de la viande et un yahourt par exemple, ça faisait peut être un peu brutal.

Mais en fait non. Je suis restée à l'écoute de mon corps et de mes envies pour que l'expérience ne soit pas une corvée, et même si du coup on peut dire que je n'ai pas relevé le défi à 100%, j'ai appris beaucoup et je suis très contente.

Mon expérience a été assez positive. Je dois avouer que parfois au lieu de m'alimenter strictement de végétaux, j'ai dû m'adapter au lieu où je prenais mon repas. Si j'étais invitée par exemple je ne faisais pas tout un flan lorsqu'il y'avait de la crème fraîche dans une sauce.
Je me suis autorisé quand j'en avais envie, les céréales cuites sans gluten ou les légumes cuits.
En fait on peut dire que ce défi, que je n'ai pas respecté donc, a été pour moi une passerelle vers le végétalisme. Ce qui en soit est déjà pas mal.

BILAN

Les points positifs que j'ai relevé pour mon expérience sont : 

  • accroissement de mon énergie
  • perte de poids
  • découverte de certains végétaux
  • plaisir de manger
  • résolution de mes problèmes de digestion
  • facilité de préparation des repas

Les points négatifs sont :

  • difficulté d'adaptation en milieu social (sortir manger le soir entre potes quand tout le monde veut un kebab et que toi t'as super faim et que t'es obligée de te rabattre sur des beignets de légumes bien gras et pas forcément exempts de farine de blé et d'oeuf ... )
  • quasi-impossibilité de m'y tenir à 100% pendant les fêtes (salut tout le monde, hier j'ai mangé un steak, mais aujourd'hui je suis végétalienne, désolée maman pour les cailles farcies, moi je vais me contenter de manger les marrons et les oignons qui accompagnent)

J'ai eu la chance que toutes les personnes autour de moi soient compréhensives. Ou alors peut être que j'ai été assez maline pour en parler seulement aux personnes que je sentais ouvertes à ça.
Globalement tout le monde a respecté ce nouveau mode de vie et m'a soutenue. On ne m'a rien forcé à manger qui sortait de mon cadre alimentaire, et si je suis sortie du cadre pour goûter une pointe de couteau de fromage par exemple, c'était mon entière responsabilité.

Aujourd'hui on peut dire que je suis 95% végétalienne dont 60% d'aliments crus.

Voilà pour ce premier billet qui explique mon point de départ dans cette aventure végétalienne.
Depuis il y a eu beaucoup d'autres raisons pour continuer, qu'elles soient éthiques, physiologiques ou spirituelles, chaque fois, je ne trouve des arguments pour le végétalisme.

Je suis contente d'avoir fait le point en ce 31 décembre, 2013 sera vraiment une année de changement !

Bonne et heureuse année à vous !

Je vous laisse donc avec cette vidéo de Thierry de Vivre Cru, celle qui m'a servi de tremplin pour me lancer :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Recevoir tous mes articles par email

Rechercher dans ce blog