jeudi 3 janvier 2013

J'ai mangé de la viande

Noël fût pour moi un vrai challenge. Ma réforme alimentaire avait commencé depuis moins de 3 semaines que j'étais déjà confrontée à tout pleins de gourmandises et repas préparés avec amour mais ô combien mauvais pour ma nouvelle résolution ...



Je ne vais pas mentir, je l'ai déjà mentionné dans mon premier post, je n'ai pas été 100% vegan à Noël. J'ai dû m'adapter parfois et aussi d'autres fois céder à ma tentation, parce que ... j'en avais envie.

Mais attention pas question de dévaliser la charcuterie hein ?
Je me suis contentée d'honorer certains plats en goûtant une bouchée, et c'était très bon. Je ne me suis pas rempli le ventre à raz bord, même de végétaux, comme on est capables de la faire traditionnellement pendant les fêtes.

Mais j'ai tout de suite senti les conséquences d'avoir remangé des aliments d'origine animale, même en petite quantité : l'estomac plus lourd, comme si j'avais vraiment trop mangé, l'envie de manger au-delà de ma faim, et surtout un peu fatiguée de devoir digérer tout ça.

Comme je vous le disais, je me teste toujours actuellement avec cette alimentation. J'essaie de comprendre les effets de ma réforme, mais aussi les effets de l'alimentation classique.

La veille du réveillon du jour de l'an, j'ai été invitée par belle-maman à une fondue bourguignonne party et j'ai répondu positif. Belle-maman qui est franchement adorable (*Mode peste ON* : Big up à toutes celles qui sont parasitée actuellement par la maman de leur Jules :P C'est gratuit, ça fait plaisir. Voilà. *Mode peste OFF*) avait prévu tout pleins de crudités pour moi et c'était délicieux !

J'ai piqué cette photo de sapin vegan sur la toile mais il n'y avait pas le nom de l'auteur :/ Il est chouette non ?


Mais comme j'aime l'aventure ha ha et bien je me suis dis que j'allais goûter la fondue pour voir.

Après plus de 3 semaines vegan je peux vous dire une chose : l'estomac ne peut déjà plus accepter la viande. 
Au bout de 10 minutes j'étais pliée en deux. J'ai dû aller m'allonger pendant presque une demie heure pour que ça passe, c'était affreux. J'ai vraiment eu mal.

De plus j'ai l'impression d'avoir en quelques sorte engorgé à nouveau mon système digestif. De puis ce jour, j'ai beau m'être remise au vert, la lourdeur stomacale est au rendez-vous.
Petit à petit elle s'envole, et je suis ravie de voir que c'est toujours possible de se régénérer après cet "empoissonnement". Mais je vous le dis, le jeu n'en vaut pas la chandelle. J'ai fait le test et maintenant je sais que c'est réellement fini.

J'ai essayé d'être attentive à un autre aspect, alors que je mangeais de la viande : le plaisir.
Je peux vous dire que j'ai ressenti du plaisir mais vraiment différent de celui que je ressent avec les aliments végétaux. J'ai eu la même impression que lorsque l'on va furtivement manger un burger à McDo : c'est bon mais c'est pas bon. J'ai du plaisir mais je ressens instantanément que ce n'est pas bon pour moi. C'est bon surtout parce que c'est pas bon en fait.

Vous voyez ce que je veux dire ? C'est étrange non ?
Avez-vous déjà ressenti ça ?

Bisous !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Recevoir tous mes articles par email

Rechercher dans ce blog