lundi 13 mai 2013

The Sisters' Pact !

Je ne suis pas sûre que cet article va intéresser tout le monde, mais je tenais très très fort à témoigner de mon expérience actuelle. Après avoir essayé maintes fois des régimes, avoir été suivie par des diététiciens, avoir baissé les bras toujours plus mal, j'ai enfin trouvé une solution qui ME convient. En 5 mois j'ai perdu 15 kg, et même que c'était pas dur, et même que j'ai pas eu recours à des remèdes miracles ...

(Par avance désolée, mon disque dur externe qui contenait toutes mes photos est mort ce matin, j'ai bien les boules, et en plus du coup je ne peux pas illustrer cet article comme je l'avait prévu...)

Replaçons les choses dans leur contexte, je n'ai jamais été une fille longiligne, je suis petite, 1m58, et mon ADN favorise plutôt bien ma prise de poids. Du coup non je n'ai jamais été une liane et ça n'arrivera pas.

A l'adolescence j'allais plutôt bien, mais j'étais déjà gourmande. :)
Quand j'ai eu mon bac et que je suis venue habiter à Grenoble pour aller à la fac, c'était encore pas trop mal.
Les choses se sont compliquées quand j'ai rencontré le père de ma fille, qui en bon savoyard, m'a fait découvrir les joies du fromage, du bon pain et du bon vin, ainsi que le repas de famille vraiment copieux le dimanche midi, suivi du goûter. J'ai pris 10 kg dans les dents, facile, en 6 mois.
Un an plus tard je suis tombée enceinte et j'ai pris 15 kg de plus.

Après ma grossesse j'ai reperdu 10 kg et puis plus rien. J'avais hérité comme ça, de 15 kg en 1 an, dont je ne savais pas quoi faire et dont je ne comprenais pas très bien l'origine. Je les ai traînés presque 5 ans, avec les conséquences que ça peut avoir sur l'estime de soi et la santé physique.


2009 : 1 an après ma grossesse
Photo @Aline Demay
2009 : 1 an après ma grossesse
Photo @Aline Demay

2010
2010


Comme beaucoup de personnes en cas de surpoids, j'ai essayé de me prendre en main.

J'ai été voir un nutritionniste à Grenoble, dont je tairais le nom ici (je peux le donner par email si vous m'en faîtes la demande), qui m'a dit que j'étais obèse et boulimique.
Obèse selon l'IMC oui encore ça passe, même si l'IMC on le sait maintenant n'est pas un indicateur hyper fiable vu qu'il ne prend en compte que certains paramètres (taille et poids) et que donc le diagnostic qu'il pose est absolument incomplet.
Mais boulimique NON, je trouve ça super grave de m'avoir posé ce diagnostic, alors que cette maladie n'est pas à prendre à la légère et que je n'étais absolument pas boulimique, j'avais simplement un mode de vie non adapté. Ce charlatan m'a juste fichu la trouille de ma vie en me disant des mots humiliants et des conneries aberrantes ("Si vous continuez à bouffer des fruits, votre ventre touchera bientôt vos genoux") et en me foutant la pression.
Il m'a fait suivre un régime "Dukan" avec des méthodes répressives et infantilisantes. Ca a marché sur du court terme, mais j'ai vite repris tout ce que j'avais perdu.

Puis j'ai été suivie par une diététicienne formidable à Chambéry, qui m'a lancée sur un processus de rééquilibrage alimentaire, qui couplé à du sport, m'a fait le plus grand bien. Malgré le bon sens de cette méthode, je n'ai pas tenu.

Puis j'ai tenté de faire juste "attention". Mais je n'ai pas perdu de poids (j'ai peut-être évité d'en prendre).

J'en suis arrivée à la conclusion suivante : si le mode d'alimentation est une contrainte, il est impossible de s'y tenir. Très vite j'ai même compris qu'il est très mauvais de s'y tenir.

La solution m'est un peu tombée dessus par miracle fin 2012.
Moi qui suis engagée depuis de nombreuses années auprès d'association de préservation de la planète, j'ai de plus en plus ressenti que mon mode de vie n'était pas cohérent avec ma pensée.
Je consommais trop et mal. Je consommais des viandes mal élevées, mal abbatues. Je consommais du lait extrait de vaches surexploitées, des oeufs de poules qui vivent un enfer, du jambon de porcs mutilés vivants.
De plus je me sentais mal dans mon corps, la digestion était un calvaire, bref, j'en avais ras-le-bol.

J'ai commencé à me documenter sur le végétarisme, et lentement j'ai adhéré à ce mode alimentaire. Pour des raisons éthiques donc.
A force de documentation, j'ai fait ma propre expérience et je suis arrivée en janvier 2013 à un régime végétalien cru et sans gluten.

Vous me direz que ce mode d'alimentation vous paraît encore plus draconien que les régimes célèbres (et inefficaces), mais je peux vous assurer que dans mon cas, ma conviction éthique était tellement forte que cela m'a semblé au contraire facile et rassurant. J'étais réellement soulagée.
J'ai donc mangé des fruits et des légumes crus en grosse quantité et doucement je me suis délestée.

Ce qui est fou c'est que ma démarche initiale était uniquement d'ordre éthique voire spirituelle, mais que les conséquences sur mon poids ont été géniales. J'avais tenté pendant 5 ans de perdre du poids à tout prix sans y arriver et lorsque j'avais laissé tomber l'idée, cet autre projet m'avait apporté la solution !

Avec le temps et l'expérience je modifie un peu chaque jour mes habitudes alimentaires (et aussi du coup mes habitudes de vie, mais là n'est pas le sujet), je sens mon corps se détoxiner et j'adapte mon alimentation à mon rythme de vie, à mes besoins et à mes ressentis, et non plus aux horaires/quantités/règles fixes dictées par le fonctionnement de notre société actuelles.

Je peux par exemple dire qu'actuellement mon régime alimentaire est une alimentation frugivore crue en majeure partie, avec parfois un peu de riz ou de quinoa ou de légumes crus ou cuits, et quelques autres fois des repas normaux si, par exemple, je suis de sortie au restaurant.

J'ai acquis un extracteur de jus le mois dernier et c'est très pratique pour absorber une grande quantité de nutriments contenus dans des fruits et des légumes.

Si vous souhaitez en savoir plus sur mon expérience, mon passage d'un régime alimentaire classique au véganisme crudivorisme gluten-free, j'ai écrit il y'a quelques temps, un témoignage pour Rumor Factory, ICI.

Si vous souhaitez en savoir plus tout court, n'hésitez pas à me poser des questions en commentaire, j'y répondrais avec plaisir, et s'il le faut j'écrirai plus tard un article plus détaillé. Mais attention je ne suis pas médecin, je peux juste vous livrer mon expérience à moi :)

Et là vous me demandez "Quel rapport avec le titre de l'article ?"

J'y viens !

Un peu après ma grossesse, quand je me sentais vraiment mal, ma petite soeur, qui a 10 ans de moins que moi m'a beaucoup soutenue. Elle se souvient d'épisodes de crise de ma part, dont je ne me rappelle pas du tout. Et je pense sérieusement qu'elle m'a boostée pour commencer à remonter la pente.

Plus tard, lorsque j'ai recommencé à prendre soin de moi, je me rappelle d'un pacte qu'on a fait.
J'étais en train de trier mes fringues, et je lui donnais tous mes jolis vêtements qui m'allaient trop petit. Elle voyait bien que j'étais déçue de ne plus pouvoir les porter alors elle m'a dit : "OK tu me les donnes, mais moi même si un jour ne les mets plus, je te les garde. Un jour on fera la même taille de vêtements et on se prêtera des fringues et ça sera trop cool."

Ca m'a fait l'effet d'une bombe.
Elle y croyait vraiment, alors que ça me semblait absolument aberrant. Sa confiance m'a donné comme une bouffée d'air frais. Elle était tellement sûre de son coup, elle m'avait sorti ça tranquillou comme on se propose de boire le café. Si c'était possible dans sa tête à elle, alors ça devenait possible dans la mienne.

Pour elle ça a peut-être été une phrase fun prononcée naïvement, mais pour moi je pense que ça a été un guide. Il ne se passe presque aucun jour depuis sans que je me dise "Hey sista, je prends mon temps, mais promis j'arrive, on va bien s'amuser ! " Loin de moi l'idée d'en faire une obsession, mais c'est plutôt une petite phrase optimiste qui me donne le sourire.

Je voudrais dire qu'aujourd'hui, grâce à mes nouvelles habitudes, je me sens mieux dans ma tête et dans mon corps. J'ai perdu 15 kg entre le mois de décembre 2012 et aujourd'hui (mai 2013) et je m'approche dangereusement de la taille de ma soeur.
Elle ne le sait pas car 300 km nous séparent et on se voit rarement, mais maintenant je suis vraiment sur le point de débarquer chercher mes fringues car les miennes me vont toutes trop grandes !

Ma soeur, ma fille et moi, été 2009

Mai 2012

Mai 2012

Mai 2013
Photo @Maéva Enid


J'espère que ce témoignage apportera un peu d'espoir à certains et certaines. Je vous assure que tout est possible, même ce qui paraît impossible.
J'observe actuellement par exemple, une régénération de ma peau tellement colossale, que j'ai laissé de côté d'idée de subir une abdominoplastie. Je n'en ai bientôt plus besoin. Le corps se régénère si on lui donne les bons matériaux.

Voilà j'arrête là ce sujet car ça prendrait des heures de tout expliquer, de plus certain(e)s le font mieux que moi. Mais encore une fois, je serais ravie de vous répondre si vous avez des questions. A bientôt !


Sista, je t'envoie plein d'amour et de reconnaissance. Merci de m'avoir fait confiance aveuglément. Merci d'avoir gardé un oeil sur moi quand je n'existais plus à mes propres yeux. C'est bientôt qu'on va se revoir, et se faire cette grosse fiesta, et partager ces délires de soeurs qu'on a jamais eus, parce que j'étais partie trop loin, physiquement, géographiquement, et mentalement. A TRES BIENTÔT !


2 commentaires:

  1. hello, je te suis depuis un moment via Facebook et j'ignorais totalement cette partie de toi ! Je suis heureuse pour toi ! Malheureusement suite à des remarques de mes différents médecins sur mon alimentation, jai repris mes anciennes habitudes...alors qu'au final quand jétais végétarienne, je me sentais remplie d'énergie, je dormais mieux...par peur d'etre carencée et grace au lavage de cerveau, j'ai repris mes anciennes habitudes alimentaires qui au final sont beaucoup plus néfastes pour moi ( mc do, fromage, kebab..) du coup, ça m'a reboostée de voir que d'autres personnes étaient en bonne santé et se sentaient mieux dans leurs peaux grace à un régime crudivore sans gluten !
    perso je ne pense pas faire un régime free gluten mais limiter les quantités ;) je ferai au feeling et merci à toi de partager cette démarche !
    par pure curiosité, tu parles d'abdominoplastie, tu as vraiment la peau retendue? ou c'est du au sport?? car même si je perds du poids, je pense qu'il faudra que je passe par là pour avoir un ventre plus tendu ^^
    merci à toi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Estelle !

      Merci pour ce gentil message très sympathique !
      Je ne savais pas que tu me suivais sur facebook, du moins cette dimension de blogging, je pensais que c'était plutôt moi qui te suivais ha ha ha ha ! Après tout qu'importe je suis super heureuse de cet échange !

      Alors concernant l'abdominoplastie, pour le moment je ne veux plus la faire. Ma peau ne se retends pas toute seule actuellement mais au moins je perds du poids sans la détendre davantage.
      Après j'ai la quasi-certitude que c'est possible, qu'elle se reconstruise un peu.

      Je ne sais pas si tu suis Thierry Casasnovas de Vivre Cru, il y'a son lien dans la colonne de droite.
      Grace à lui j'ai compris le principe de l'homéostasie. Ce qui tend à me faire croire que mes vergetures peuvent disparaître. En tout cas j'ai envie d'essayer :)

      Actuellement je ne fais pas de sport. Le sport peut retendre les muscles sous la peau et donner un ventre plus plat, mais en aucun cas il retend la peau.

      Tu as raison d'être mesurée dans ta démarche, je trouve qu'il n'y a que comme ça, en s'écoutant, qu'on avance pour de vrai, autrement suivre des dogmes à la lettre, sans les comprendre pour de vrai, sans ses tripes, cela n'a aucun intérêt, et surtout ce n'est pas durable selon moi.

      Dis moi si tu voudrais que je fasse un article sur l'homéostasie ou sur une thématique de cette ordre si ça t'intéresse.

      En tout cas merci pour ce commentaire tout choux, et je vais de ce pas aller visiter tout ton petit monde à nouveau, car ça fait looongtemps ^^

      Biz

      Supprimer

Recevoir tous mes articles par email

Rechercher dans ce blog